Formation CEECA Les questions clés relatives aux tests de dépréciation d’actifs incorporels, corporels et de titres de participation

Résumé de la formation

– Comprendre le cadre légal et les textes comptables applicables en matière de dépréciation d’actifs et de titres, tant en normes françaises qu’en IFRS
– Appréhender les différentes notions autour de la « valeur » : valeur vénale, juste valeur, valeur d’usage, valeur d’utilité
– Déterminer le périmètre des actifs à tester et le rapprocher avec les notions utilisées en valorisation d’entreprise
– Comprendre les différences entre le goodwill, le fonds de commerce et le fonds commercial
– Comprendre la nécessité de regrouper certains actifs pour tester leur valeur, ainsi que la notion d’Unités Génératrices de Trésorerie (UGT)
– Valider la cohérence entre les actifs testés et les modalités d’estimation de leur valeur
– Mettre en œuvre les méthodes d’évaluation adaptées aux cas particuliers des tests de dépréciation
– Appréhender les difficultés techniques liées à la mise en œuvre des DCF : BFR, Impôt, Wacc, taux de croissance
– Maîtriser l’affectation des pertes de valeur et leur suivi dans le temps

– Clarté entre les différents textes comptables applicables et compréhension des spécificités du référentiel français par rapport au référentiel international IFRS
– Compréhension des concepts qui fondent les tests de valeur des différents actifs incorporels, corporels et titres de participation
– Une démarche intellectuelle et des pièges à éviter pour auditer avec méthode un test de valeur
– L’esprit critique lors de la vérification des regroupements d’actifs ou d’UGT
– Compréhension affûtée pour exercer son esprit critique des approches d’évaluation mises en œuvre en cohérence avec la logique des tests de dépréciation
– Mieux appliquer l’audit des tests de dépréciation d’actifs y compris dans les petites entreprises

Les estimations comptables sont diverses et variées, dans les comptes sociaux comme consolidés, avec principalement la question de la valeur des goodwill, des fonds commerciaux et mali techniques affectés, des marques, des relations clientèles, de certains biens corporels, des titres de participation.
Les règles comptables, tant en normes françaises qu’en IFRS, donnent le cadre général à appliquer pour tester la valeur de ces différents actifs, la périodicité et les conditions de mise en œuvre de ces tests.
Mais sous leur apparente simplicité technique, la mise en œuvre de ces tests requiert une méthodologie adaptée qui passe, notamment, par l’identification du périmètre des actifs à tester, la manière de les évaluer, la comptabilisation et le suivi des pertes de valeur et, le cas échéant, l’application de règles fiscales spécifiques.
Il est aussi nécessaire de savoir distinguer un test de dépréciation applicable à un fonds commercial comparativement à un test appliqué à des titres de participation.
La certification des comptes nécessite pour le commissaire aux comptes de se prononcer sur ces questions omniprésentes de valorisation d’actifs et, donc, de connaître les techniques d’évaluation, de prendre du recul et de savoir les adapter aux problématiques spécifiques des tests de dépréciation.
A savoir :
– Cette formation est la 4ème journée sur 5 du parcours « Audit et valeurs : parcours évaluation » de CNCC formation dont l’objectif est de vous donner les clés de l’audit de valeurs dans le cadre de vos missions de commissaire aux comptes.
– A l’issue du parcours complet, vous serez invités à passer une évaluation d’acquisition des connaissances qui, si elle est réussie, vous permettra d’obtenir une certification délivrée par la CNCC.

Détails et inscription
Cliquez ici pour connaître toutes les modalités de la formation

Format : Présentiel

Durée de la formation : 7h

Code formation : 08.02FUS0018.24